Les concours d’idées et d’applications innovantes en Afrique

Les concours d’idées et d’applications innovantes en Afrique

L’Afrique est entreprenante et innovante. Les africains aiment créer surtout dans le secteur des Tics. Ces dernières années beaucoup de concours d’idées et de création d’applications web, desktop, mobile ont été organisés sur le continent. Les jeunes talents ont répondu massivement à l’appel des organismes.

Tous avec des projets aussi brillants les uns que les autres.

Great entrepreneur : C’est un concours ouvert aux nationaux et résidents sénégalais âgés entre 18 et 40 ans ayant une activité commerciale depuis moins de deux ans. L’idée est d’aider les jeunes à promouvoir leur projet. Great entrepreneur a pour objectif de fournir une plateforme permettant aux jeunes de faire connaitre au public leurs projets innovants. Une manière de soutenir le développement des jeunes entrepreneurs sénégalais par différents canaux d’apprentissage et de récompenser les meilleures initiatives qui présentent des valeurs entrepreneuriales et sociales. Ce concours favorise aussi les échanges et le développement des réseaux qui pourront contribuer aux succès des entreprises et permettre une meilleure communication sur l’environnement des affaires au Sénégal et dans d’autres pays. Pour la troisième saison, le concours a enregistré 5 participants. Le grand prix a été décerné à Assane Fall, un sénégalais de 32 ans, co-fondateur de Touba Bio Tecno-équipement. Son idée est de faire la promotion du biogaz au Sénégal. Babacar Diop a eu la deuxième place, avec son projet Mjanglae qui est un programme numérique pour les élèves de 5 à 18 ans avec des formations en développement d’applications mobiles et sites internet. Le gabonais Steeve Ndone avec son projet At Home center a eu la troisième place. Il s’agit de télémarketing à domicile dans le cadre de la gestion de relation client en offshore. En 4eme position, on a  Ndèye Khady Bâ, son projet c’est d’aider la transformation des céréales locales, fruits et légumes au Sénégal. Elle met son expertise au service de la nutrition en tenant en compte tous les facteurs diététiques. Mboyo Sow, s’est vu octroyé la 5e place avec son projet Baay Tech. Une application mobile utilisable avec ou sans internet permettant aux agriculteurs de faire le bon choix en matière de cultures et qui leur rappelle les dates de traitements phytosanitaires et de fertilisations des cultures deux jours avant la date d’échéance.

SGBS Hackathon : La Société Générale a lancé son concours Hackathon panafricain sous le thème  «réinventons ensemble l’expérience client en agence». Ce concours qui s’est tenu les 6 et 7 février 2017 à Dakar est un événement ouvert à l’ensemble des développeurs et des startups d’Afrique subsaharienne. Pour cette 1ère édition, trois groupes ont été primés. L’équipe « Dev Engine », composée de béninois et de togolais,  a remporté le 1er prix avec son projet qui est un outil de conquête de la clientèle jeune. L’équipe empoche ainsi 8 000 euros. Le 2ème prix a été gagné par l’équipe béninoise « Bankiz » pour son projet de reconnaissance du client à partir de son RIB afin d’anticiper une série d’opérations simples qui seront finalisées au guichet. L’équipe a reçu 4 000 euros. Et l’équipe sénégalaise « Techlab 28»  a pris la dernière place avec un projet qui vise à équiper les agents d’accueil de tablettes leur permettant d’effectuer rapidement les opérations les plus courantes de leurs clients. Il faut ajouter que les trois équipes finalistes verront leurs projets déployés dans 3 pays : Ghana, Sénégal et Burkina.

Rfi Challenge App : C’est une compétition organisée par France Médias Monde visant à développer des solutions mobiles ou web innovantes en Afrique.  L’idée est de développer l’Internet citoyen en encourageant des projets aux services de l’intérêt général. Propulsé à travers l’émission 7 milliards de voisins d’Emmanuelle Bastide sur la Rfi, pour la deuxième édition le thème choisi a été « l’éducation des filles ». Il s’agit pour les candidats de créer un projet dont le but est de favoriser l’éducation des filles  en Afrique par le développement d’applications mobiles ou de tout autre service numérique permettant de développer l’accès à la connaissance et au savoir. Les inscriptions ont déjà été enregistrées entre Avril et juin 2017. Les trois finalistes présenteront leur projet en octobre prochain à Abidjan devant le jury. Les 10 finalistes seront formés et accompagnés avec des programmes d’aide au développement dispensés en ligne par les partenaires que sont Microsoft BizSpark et Facebook.  Ce concours, dont Le lauréat bénéficie de 15 000 euros pour développer son projet, a été lancé en 2016. La première édition était consacrée à la santé via l’émission Priorité Santé, et c’est le jeune malien Oumar Bagayoko qui avait été primé avec son application de télé-expertise médicale « Bogou ».

Prix Start Up africaine SNCF : Après la France, Bonjour Idée déploie son concours en Afrique. Le but de la compétition est de promouvoir le dynamisme des entrepreneurs africains. Les candidatures sont ouvertes aux startups domiciliées en Afrique, aux startups fondées par au moins un membre de la diaspora africaine ainsi que les startups internationales qui souhaitent s’installer en Afrique. Les prix à gagner sont très alléchants. Le 1er prix  est un chèque de 10 000€ et un pack communication d’une valeur de 10 000€ (habillage sur bonjouridee.com, campagne de communication presse et réseaux sociaux). Le  2e prix est de  10 000€ en pack de communication. Pour les prix du public, le premier du classement obtient un chèque de 2 000 euros en plus du pack communication « Bonjour Idée ». Les gagnants seront mis en relation avec l’ensemble des partenaires du concours. Seront aussi décernés des prix Spéciaux avec des chèques allant jusqu’à 5 000 euros en plus des packs d’accompagnement et de communication.  Une startup évoluant dans l’agriculture sera primée avec l’Agritech OCP, un prix Spécial Diaspora Africaine sera aussi décerné à une startup fondée par un membre de la diaspora africaine. SNCF Développement remettra le Prix Spécial Destination Afrique qui récompensera une startup internationale souhaitant se déployer sur le marché africain. Pour participer, la startup doit avoir une existence légale (immatriculation), un siège en Afrique et une date de création à partir de janvier 2010.

Bots For Messenger Challenge : Facebook Afrique lance un concours ouvert aux étudiants développeurs. C’est une compétition dans le but de trouver et coder un concept innovant de répondeur automatique. Le concours concerne deux régions africaines, Afrique subsaharienne et la région Afrique du Nord/ Moyen-Orient. Pour chaque région le concours est divisé en 3 catégories: les jeux et divertissements, la productivité et les utilitaires, et le bien social. Le concours s’est déroulé entre le 15 Février et le 28 Avril 2017. Après sélections, 30 équipes ont participé. Elles ont toutes gagné des téléphones mobiles, une session de mentorat dispensée par facebook et un programme destiné à aider les jeunes entreprises naissantes en plus d’une prime de 2 000 $. Puis, six équipes ont été retenues pour chaque région pour l’étape suivante. Elles ont reçu 10 000 dollars et trois mois de mentorat auprès de facebook. Enfin, il y a eu trois vainqueurs par région, c’est-à-dire une équipe gagnante par catégorie. Chaque équipe a remporté  20 000 dollars et 3 mois de mentorat.

WSA 2017 : Mobile(4) Sénégal en collaboration avec World Summit Awards  organise un concours pour permettre aux développeurs de faire connaitre leurs applications, leurs innovations et solutions technologiques. C’est un prix international qui a pour objectif de sélectionner les meilleurs contenus dans le but de les promouvoir sur l’international. Les candidats ont présenté des projets dans les thèmes suivants : Business, commerce, culture et tourisme, environnement et énergie bio, gouvernance et engagement citoyen, santé et bien-être, éducation entre autres. Pour le Sénégal, les inscriptions se sont arrêtées le 1er Aout dernier. Un meetup permettra d’honorer les 8 projets sélectionnés, en vue d’une présentation le 31 Aout 2017. Le jury composé d’experts internationaux évaluera en octobre les différents projets, et les équipes gagnantes du concours global seront invitées en Autriche.

Google Cod-in : Google Code-in (GCI) est un concours international annuel organisé par Google. Ce concours est destiné aux étudiants pré universitaires âgés entre 13 et 17 ans. L’idée pour les candidats est de compléter des tâches définies par des organismes open source partenaires de Google. En 2017, le camerounais Nji Collins Gbah était le premier africain à remporter ce prix.

Apps for Africain City Life : C’est un concours organisé par Ericsson ouvert aux développeurs  dans le but de promouvoir le développement d’applications mobiles sous Androïd répondant aux demandes des entreprises et de la vie quotidienne des centres urbains de la société en réseau en Afrique. L’équipe de développeurs Shinsekaï du Sénégal a été primée pour avoir développé une application Androïd qui vise à soutenir l’assainissement de l’environnement et le développement de l’hygiène dans les villes. Les sénégalais ont tenu tête à deux équipes kenyanes qui avaient aussi présenté de beaux projets.

Jiggen CiTic : C’est le concours organisé par la cellule Genre du ministère Sénégalais des télécommunications lors de la semaine mondiale de l’entreprenariat. Le projet lauréat de ce concours est Wecco qui signifie échange en français. Développé par des étudiantes de l’université Cheikh Anta Diop, «Wecco» est un espace virtuel d’échanges permettant de vendre, acheter, céder et troquer des anciens manuels scolaires au Sénégal. Elles empochent ainsi la somme de deux millions de francs CFA et un ordinateur HP, mais aussi la mise en œuvre de leur application. Le 2e prix a été remporté par le projet «Sigeste» conçu par les étudiantes de l’université Gaston berger de Saint-Louis. C’est un système d’information en gestion terrestre au Sénégal afin d’apporter des solutions idoines aux problèmes fonciers dans le pays. « Hotipal mobile », projet ayant remporté quant à lui la troisième place, a été créée par des étudiantes de différentes universités de Dakar. Il s’agit d’une plateforme qui permet la communication entre les patients et les centres médicaux afin d’optimiser les soins hospitaliers.

Le Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique : C’est un concours organisé par Orange pour récompenser les entrepreneurs proposant des produits ou des services innovants dans le secteur des technologies de l’information et de la communication pour répondre aux besoins des populations du continent concernant la santé,  l’éducation,  l’énergie,  l’emploi, les informations agricoles  etc. Une manière pour Orange de soutenir l’entrepreneuriat local pour accélérer le développement des pays et d’encourager l’innovation et l’utilisation des TIC au service du développement. Peut participer à ce concours tout entrepreneur de plus de 21 ans,  ou toute entité légale existant depuis moins de trois ans au moment du concours, sans restriction de nationalité. Les projets présentés doivent prévoir un déploiement de leur service dans au moins un des 18 pays d’Afrique où Orange est implanté et faire intervenir les technologies de l’information et de la communication de manière innovante pour contribuer à améliorer les conditions de vie des populations dans ces pays. Pour l’édition de 2017 qui est la 7e année, la compétition se déroule en deux temps: les projets participent d’abord à une compétition nationale, puis un jury international attribue un grand prix aux meilleurs des gagnants nationaux. A chaque fois, les internautes peuvent voter pour ajouter un nom à la liste des nominés. Les lauréats peuvent gagner jusqu’à 25 000 € et des mentorats.

Tekki48 : C’est un concours qui réunit des jeunes entrepreneurs pendant 48 heures, pour ensuite les départager grâce à une séance de pitch. Tekki48 est organisé par le CTIC dans le but d’accompagner et d’aider les porteurs de projets dans le domaine des technologies et d’être un accélérateur de Startup permettant aux jeunes porteurs de projets d’être accompagnés durant  un weekend dans le démarrage de leur entreprise. Lors du concours, on a 10 équipes / projets TIC présélectionnées qui travaillent durant 2 jours. Ils sont encadrés par  20 mentors pour les accompagner. A la fin, une présentation finale devant jury d’entrepreneurs et d’investisseurs, et seuls trois projets sont primés.

Source : Internet


Décrivez-nous votre besoin !